Les Trois baudets est un lieu mythique de la chanson française. Brel, Brassens, Gainsbourg, Gréco, Boris vian, Bobby Lapointe y sont passés. Depuis février la salle est rénovée et accueille de jeunes talents francophones. Hier soir nous y avons assisté au spectacle Les festivals sur un plateau, où les directeurs de Festivals viennent faire de nouvelles découvertes. Nous y sommes allées pour Alex et sa guitare et avons découvert deux autres artistes bien différents, en  même temps...
Je n'avais pas emporté mon appareil photo, ne connaissant pas le lieu, aussi j'illustrerai cet article avec des photos trouvées sur Internet. Nous étions un petit groupe du Forum d'Alex et nous avons squatté tout le premier rang !!

zoom_scene

En premier nous avons découvert (et apprécié pour ma part) Koumekiam, un jeune slameur, accompagné par un guitariste virtuose Arnaud. Beaucoup de poésie et d'agilité dans des mots de tous les jours, qui dénoncent, qui nous emportent dans les pays de l'Est et en Roumanie en particulier, où a vécu le chanteur... J'ai acheté leur CD A l'aise à l'Est à la sortie, envoutée par ces phrases ...

koumekiam_1

koumekiam_2

Intermittent


Koumekiam FestivalChorus92 2009 Tremplin de la chanson
envoyé par festivalchorus

Admirez la dextérité d'Arnaud...


P1000646.MOV
envoyé par nocolkte

*****

Alex et sa Guitare, nous l'avions déjà vu et applaudi plusieurs fois, il était égal à lui même. Nous avons découvert de nouveaux titres, qui seront sur son album (sortie prévue en septembre). Dommage qu'il n'ait eut que 3/4 d'heure, comme les autres, pour nous enchanter...

*****

Il était déjà tard quand le dernier chanteur est arrivé: Presque oui. Nous ne le connaissions pas et ses premières chansons nous ont plutôt bien plu. Un premier dîner en amoureux, un dégat des eaux, une fête d'anniversaire... Et puis les chansons suivantes sont devenues plus tristes, nostalgiques, Assis dans le noir, nous avons presque faillit nous endormir. Un goût de déjà entendu, pas trop convaincus, bref nous étions contents que le spectacle s'achève. Même si l'une des dernières chansons, Le revenant, m'a beaucoup touchée puisqu'il s'agit du fantôme d'un homme qui retourne hanter la nuit l'appartement où vit sa veuve, la caresse dans son sommeil, sans qu'elle ne le sente...
Une petite présentation du spectacle :

Ne voulant pas rester sur cet arrière-goût étrange, car cet homme a une belle voix, joue bien de la guitare, mais il manquait quelque chose d'indéfinissable qui fait qu'on aime (ou pas) une chanson, j'ai fait quelques recherches sur internet, et j'ai découvert son histoire...

Presque oui est au départ le nom d'un groupe, d'un duo que Thibaud Defever formait avec sa compagne Marie-Hélène Picard. Et puis Marie-Hélène est décédée d'un cancer en 2003 et Thibaux s'est retrouvé seul. On comprend mieux alors la tristesse qui se dégage de certaines de ses chansons. Je pense que j'aurais écouté différemment, si j'avais connu le contexte.
Un très bel article qui parle du CD (que je n'ai pas acheté !)

Au final une soirée découverte variée, qui nous a fait passer un très bon moment malgré un sentiment mitigé à la sortie...